Importance de l’AGEFIPH dans la création d’’entreprise

La création d’entreprise consiste à satisfaire un besoin en proposant à la société des biens ou services. Il est conseillé à chaque personne passionnée de liberté d’emprunter cette voie. Toutefois, il est nécessaire de solliciter l’accompagnement d’une structure spécialisée surtout lorsque vous êtes en difficulté pour le faire. Découvrez ce qu’apporte l’AGEFIPH de particulier dans le milieu de l’entrepreneuriat.

AGEFIPH, une structure utile dans la création de l’emploi

L’AGEFIPH ou Association de Gestion de Fonds pour l’Insertion Professionnelle a été créée en 1987 afin d’aider des personnes handicapées. Elle a été mise en place en vertu de la loi du 10 juillet 1987 sur l’emploi des personnes handicapées. Consultez le site talented-minds.fr pour avoir davantage de détails. La loi du 10 juillet 1987 veut mettre fin à l'inactivité de cette couche défavorisée de la société en favorisant leur insertion professionnelle. Désormais, des entreprises pouvant embaucher une vingtaine de salariés doivent s’engager à recruter 6 % des personnes handicapées. Certaines entreprises travaillent en étroite collaboration avec l’ AGEFIPH en faisant des contributions. Celles qui ont déjà recruté 6 % des personnes handicapées ne sont plus obligées de verser des contributions à l’association.

Le rôle de l’AGEFIPH

L’AGEFIPH a pour rôle de recevoir les contributions des entreprises et d’œuvrer à l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Elle peut les aider à trouver un emploi dans le secteur privé ou les accompagner à créer leur entreprise. Elle met un accent particulier sur ce dernier point. A ce titre, elle s’engage à mettre à la disposition des handicapés, des aides financières, des services, des formations, des conseils. Le but est d’aider ceux qui sont en difficulté à avoir réellement le statut de dirigeant d’entreprise. Il leur est donc demandé de déposer leur projet ou leur dossier auprès de l’ AGEFIPH qui analysera. Lorsqu’un avis favorable est donné, il est notifié à l’expéditeur dans un courrier. Il contient essentiellement des engagements contractuels, mais aussi des modalités de versement. En revanche, si l’avis est défavorable, le courrier comprendra les motifs du refus.

Posted on